On aime Juliette !

J’aime pas la chanson (2018)Résultat de recherche d'images pour "juliette j'aime pas la chanson"

Un album de Juliette

Sorti le 9 Février 2018

Chez Polydor

C’est ce vendredi 09 Février 2018 que Juliette nous fait le plaisir de sortir son nouvel album intitulé « J’aime pas la chanson ». Depuis son premier disque en 1987, Juliette nous a prouvé à maintes reprises qu’elle savait manier les mots et la musique avec maestria.

Avant que j’écrive cet article, un ami m’a dit « Mais à quoi ça sert ? Plus personne n’achète de disques ». Premièrement, ce n’est pas vrai. Et deuxièmement, il existe une offre alternative légale via le téléchargement ou le streaming. Même si les supports changent, la musique fait partie de nous et il est toujours intéressant de partager ce que certains n’écouteraient pas instinctivement. Surtout pour une artiste comme Juliette.

En 30 ans de carrière (et oui 30 ans déjà, comme le temps passe !), la chanteuse a réussi à allier avec délice musique, qualité d’écriture mais également humour. Juliette nous raconte des histoires, des fables, des souvenirs. Tout est minutieusement pensé et cet album ne déroge pas à la règle.

Tout d’abord, les textes. Avec des thèmes souvent simples mais jamais simplistes, Juliette aborde des sujets qui parlent à tous de tout le monde.

« Procrastination » est une dédicace aux personnes du genre « à faire ses devoirs pour lundi matin dès dimanche soir ».

Dans « À carreaux » elle nous parle de son attachement à son signe distinctif : ses lunettes. Car « Chez les chanteuses, c’est assez rare. En vérité [elle] nous le dit : il n’y a [qu’elle] et Nana Mouskouri ». Notons que cette chanson, en plus de son texte plein de poésie et de sa mélodie toute en douceur, reste comme une symphonie enivrante dans notre tête.

Avec « Madame », qu’elle dédie d’ailleurs au « Capitaine Marleau »  (série à succès sur France 3), elle parle des éternelles pas féminines. « Celles qui font comme les hommes font » et qui s’en foutent.

Et évidement, chaque album de Juliette contient ce que l’on appelle, avec affection, la Chanson Con. Une chanson humoristique qui ici décide de se moquer des discours de remerciements interminables des différentes cérémonies de remise de prix.

Signalons également que l’album contient deux reprises :

  • La première est « C’est ça le rugby ». Une chanson sportive/humoristique re-popularisée dans les années 70 par « Les Frères Jacques » .

  • La seconde est une chanson de Juliette elle-même. Déjà présente dans « Bijoux et Babioles », « Allez sans retour » parle des personnes quittant, oubliant toute une vie pour une autre qu’ils espèrent meilleure. Un ailleurs. Faisant ainsi écho à la situation de nombreuses personnes voyageant vers un nouveau départ.

Avec un piano au premier plan de l’orchestration et des titres enregistrés dans les conditions d’un concert, « J’aime pas la Chanson » est d’une pureté, d’une nostalgie, d’une poésie et d’une douceur qui réchauffe et allège le cœur.

Juliette présentera ses nouveaux titres à la Salle Pleyel le 12 Avril 2018, et nous y serons.

Pour clôturer cet article, j’avais trouvé une chute sympa, mais je l’écrirai plus tard ;-).

Un article de Quentin Gabet

KE$HA – RAINBOW

Rainbow (2017)Résultat de recherche d'images pour "kesha rainbow"

Un album de Ke$ha

Edité chez Sony Music

Sortie le 11 Août 2017

Ce 11 Août 2017 est sorti le dernier album de Ke$ha. un album très attendu car il symbolise la renaissance de la chanteuse ainsi que de sa carrière musicale.

« Rainbow« . « Arc en Ciel« .

Ce titre d’album n’est évidemment pas choisi au hasard. L’arc-en-ciel, la lumière après l’orage qu’a vécu Ke$ha ces dernières années. C’est bien de cela qu’il s’agit.

Depuis 2014, Ke$ha se bat avec son producteur qu’elle accuse d’harcèlement moral et de viol. Voulant briser ses liens contractuels avec lui, ainsi qu’avec sa maison de production rattachée à SONY, elle finira par porter plainte et aller jusqu’au procès.

Malheureusement, le 19 Février 2016, la justice n’accède pas à sa requête, estimant qu’il n’y avait « aucune preuve de blessures irréparables » et l’oblige alors à honorer son contrat comme prévu. Seule différence, son producteur ne doit plus s’impliquer personnellement dans les prochaines productions de la chanteuse.

Avec des textes écrits par Ke$ha, cet album signe donc le retour de la chanteuse dans les bacs. « Rainbow » détient des textes forts et remplis d’émotions notamment à travers son titre phare: « Praying« .

Cette chanson est clairement destinée à son producteur: « J’espère que tu es quelque part, priant. J’espère que ton âme change. J’espère que tu trouveras la paix une fois à genoux, priant. […] Certains disent que dans la vie tu récoltes ce que tu sèmes mais, certaines choses, seul Dieu peut les pardonner. »

Dans « Woman« , elle crie au monde que c’est une « putain de femme » forte, qui s’assume et se gère.

« Hymn » est destiné aux personnes exclues, aux rejetés, aux « personnes n’ayant pas d’hymne« . Ce titre est une ode à la liberté de tous.

Avec « Learn to let it go« , elle décide d’aller de l’avant et de lâcher prise en exorcisant ses démons passés.

Elle termine l’album avec le morceau « Spaceship« , une belle ballade où elle dit y attendre son vaisseau spatial car elle ne se sent pas à sa place dans ce monde de « haine et de peines de coeur« . Elle attend un monde meilleur.

A vous maintenant de découvrir les autres titres de cet album mélangeant ballades, Rock, POP et New Country.

Un album placé sous le signe du combat, de la vie, de l’espoir.

Un album placé sous le signe de la renaissance d’une femme.

Un album qui fait revenir Ke$ha sur le devant de la scène artistique et musicale et, on l’espère, pour longtemps.

Un article de Quentin Gabet