La Nuit d’Elliot FallRésultat de recherche d'images pour "la nuit d'Elliot Fall avignon"

Une pièce musicale de Vincent Daenen

Mise en Scène par Nicolas Desnoues

Avec Jules Baron, Justine Boulard,

Nicolas Desnoues, Geoffrey Lopez,

Maxime Moniot et Alix Salingue

Du 6 au 29 juillet 18

À 22H10

Au Théâtre du Roi René (Avignon)

Il est des spectacles dont on a beau savoir qu’ils seront surprenants, on ne s’imagine pas à quel point. Qui pouvait prédire ce qui allait se passer en ce Samedi soir avignonnais, alors que les spectateurs prenaient place dans la salle du Théâtre du Roi René pour assister à La Nuit d’Elliot Fall ? La Compagnie des rêves oubliés en est à son premier spectacle, l’affiche rappelle les films gothiques et le spectacle est musical. Ces indices évoquant un spectacle sombre sont confortés par un cercueil trônant au milieu de la scène avec, de chaque côté, des voilages en piteux états. Enfin, le spectacle démarre.

La « petite » Mimi va mourir. Des fleurs lui poussent un peu partout. Elle n’a plus qu’une nuit à vivre. Seul un baiser peut la sauver…peut-être…Ce n’est pas sûr…Enfin, rien ne coûte d’essayer. Sa bonne fée Preciosa part à la recherche du sauveur potentiel : un certain Elliot Fall. Mais le maléfique comte Lovejoy rôde.

La Nuit d’Elliot Fall est un spectacle clivant en ce sens qu’il a un univers tellement dingue qu’on adore ou qu’on déteste. Il n’y a pas de juste milieu. L’univers est gothique, drôle et transgressif. On pense au Rocky Horror Show évidemment, mais aussi à John Waters et toute cette culture underground des comédies outrancières américaines. Tout est excessif, décalé et parfois grossier (mais jamais vulgaire !). On est à la frontière du cartoon. Les personnages des contes de fée connus sont détournés, pervertis pour notre grand plaisir : Cendrillon est une nymphomane des escarpins, le loup est un prostitué travesti, etc. Les personnages sont dessinés avec de gros traits mais c’est fait pour. Et les comédiens semblent s’en donner à cœur joie.

Menée avec une belle énergie par le metteur en scène Nicolas Desnoues, hilarant dans son rôle de fée aux pouvoirs incertains, la troupe joue avec son public pour le faire rire aux éclats. Le quatrième mur est rompu, certains personnages ont conscience de la présence des spectateurs. Geoffrey Lopez incarne un méchant plus que méchant au rire maléfique et tonitruant. Personne ne se prend au sérieux tout en gardant une précision nécessaire à l’humour.

La Nuit d’Elliot Fall est un spectacle fou et libérateur. Il réveille en nous notre âme d’enfant avec un conte intéressant à suivre mais dont les personnages auraient tous déviés vers la perversion. La programmation tardive de ce spectacle est cohérente avec ce qu’il raconte mais peut néanmoins le desservir auprès des moins noctambules qui auront du mal à tenir 1h40 à cette heure. Mais cela vaut définitivement le coup !

Un Article de Florian Vallaud

Réservations : https://www.billetreduc.com/210895/evt.htm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s