Tad et le secret du Roi Midas.Résultat de recherche d'images pour "tad et le secret du roi midas"

Aventure, animation – Espagne

Réalisé par Enrique Gato et David Alonso

Sortie en salles le 16 Mai 2018

 

 

Après son aventure en Amérique du Sud, Tad Jones, l’explorateur improvisé, a retrouvé sa vie d’ouvrier du bâtiment qu’il mène en parallèle de ses études d’archéologie. Sa petite amie Sara l’invite à Las Vegas pour assister à sa dernière découverte sensationnelle, le Parchemin de Midas. Hélas, l’immense pouvoir de Midas est convoité par Jack Rackham, milliardaire sans scrupules. Enlevée, c’est sur Tad que Sara fait reposer la tâche de retrouver le trésor de Midas.

En 2013, la sortie de Tad l’explorateurs’est révélée être une bonne surprise. Certes, on pourrait arguer qu’il était loin de pouvoir tenir tête à des ténors comme Pixar tant sur le fond que sur la forme, néanmoins, cette parodie d’aventure n’économisait pas sa peine en combinant un rythme enlevé avec des gags franchement drôles. Mais en dépit de ses qualités, il n’était finalement qu’un film d’animation parodiant les films d’aventures, Indiana Jones en tête.

5 ans plus tard (comme le temps passe), Tad Jones nous revient et il a mûri, en même temps que ses créateurs semble-t-il. Tad et le secret du Roi Midas a atteint la maturité. De petite parodie animée, il évolue vers une forme plus exigeante, celle d’un véritable film d’aventure entièrement tourné en animation 3D. Alors que le premier laissait un peu les parents de son public cible sur le bord de la route avec son scénario simpliste, ce second épisode assume sa complexité et sa part d’ombre, avec ses crises (la relation de Tad et Sara rendue instable), ses trahisons et même ses morts. Rien d’aussi traumatisant que l’assassinat de la maman de Bambi cependant (Il se peut même que la première passe totalement inaperçu aux yeux des plus jeunes).

Pour autant, Tad et le secret du Roi Midas ne perd pas son humour en route. Momie is back, encore plus survolté, Tad également, n’oubliant pas d’être aussi maladroit, et le duo formé par Jeff le chien et Miguel le perroquet fonctionne toujours à merveille, d’autant mieux que leurs coups d’éclats sont relégués au second plan au profit d’autres personnages (le chauffeur de taxi entiché de Momie et les mercenaires de Rackham par exemple). En courant un peu moins après le gag, le film est sans doute un peu moins rigolo que le premier, mais continue de maîtriser son rythme et de cultiver un humour délirant (mention spéciale à sa course-poursuite où maladresse chronique et hasard absolu viennent à bout de mercenaires chevronnés).

On aurait pu s’attendre à ce que le retour de Tad Jones soit moins convaincant que sa première itération, et de fait, nombre de suites se sont échouées sur l’écueil de la facilité. Néanmoins, l’accueil mitigé (critique et public) du premier épisode obligeait ses créateurs à faire leurs preuves. Et force est de constater que la réussite est à leur portée.

Plus mâture, plus subtil et pourtant toujours aussi drôle, il semble que Tad ait atteint son point d’équilibre en s’adressant à la fois aux enfants et à leurs parents. Un vrai divertissement familial. Alors, prêts pour l’aventure ?

Un article de Guillaume Boulanger-Pourceaux

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s