Avengers : Infinity War(2018) Résultat de recherche d'images pour "avengers infinity war"

Un film de Joe et Anthony Russo

Avec Robert Downey Jr, Chris Evans,

Chris Hemsworth, etc

Sortie le 25 avril 2018

Distribué par Walt Disney Studios

 Il était attendu depuis longtemps, très longtemps. Depuis la scène post-générique du premier opus des Avengers, les amateurs du Marvel Cinematic Universe attendaient avec fébrilité l’arrivée de Thanos. Cet alien obsédé par l’idée de pouvoir est une des pierres angulaires de l’éditeur américain. Il est le méchant ultime, celui face auquel tout le monde plie. Le film devait être à la hauteur de ce pouvoir infini. D’autre part, c’est à grand renfort d’annonces chocs que Kevin Feige, grand chef d’orchestre du studio, faisait monter la pression chez les fans. Mais le résultat est-il à la hauteur ?

La réponse est bien plus complexe qu’un simple « oui ou non ». Les diverses réactions des spectateurs pendant le film en sont le témoin incontestable. Afin de ne gâcher le plaisir de personne, nous ne reviendrons pas dans cet article sur les grands événements qui jalonnent le film. Mais il faudra en parler très bientôt tant ils révèlent les symptômes de notre époque et de notre rapport aux histoires qu’on voit sur grand écran.

 Le premier constat évident est que l’action espérée est au rendez-vous. Les combats sont épiques et ils s’enchaînent avec une régularité métronomique. On s’amuse de voir interagir des personnages qui ne s’étaient jamais rencontrés auparavant tels que Rocket Racoon et Thor, ou encore Stephen Strange et Tony Stark. Depuis leur premier film pour Marvel, Captain America 2 : le soldat de l’hiver, les frères Russo démontrent une maestria dans la réalisation de scènes de combat. C’est nerveux, tendu et l’adrénaline du spectateur atteint des pics impressionnants.

Une des autres forces de cet opus est d’offrir une caractérisation contrastée de Thanos, loin du manichéisme habituel de ces films. Il n’est pas un simple méchant. C’est un être habité de contradictions et de névroses. Ses motivations dépassent la simpliste soif de pouvoir.

Avec de tels ingrédients, pourquoi boudons-nous notre plaisir ? C’est que le film rencontre les problèmes inhérents à son concept. Avec une telle constellation de personnages, les scénaristes sont contraints de laisser de côté toute profondeur. Captain America, Iron Man et leurs amis ne sont réduits qu’à leur plus simple expression. Ce ne sont plus des personnages à plusieurs dimensions mais des fonctions dont on semble avoir retiré toute humanité. Cela a pour effet d’offrir des scènes bancales aux runnings gags d’abord amusants puis agaçants. Pour compenser cette perte, les réalisateurs ont opté pour une solution de facilité : toutes les actions importantes et les émotions sont soulignées et soulignées encore afin de s’assurer que le spectateur comprenne ce qu’il doit ressentir. En plus d’être insultant pour l’intelligence du public, cela ne fait que rendre les choses plus longues et lourdes.

En soi, Avengers : infinity warest un bon divertissement qui offre des moments de bravoure enthousiasmants. Mais il aurait gagné à être beaucoup plus fin dans son exécution. On voit aussi se confirmer les signes d’épuisement du concept qui, à force de sortir un film tous les 6 mois, peine à se renouveler.

Un article de Florian Vallaud

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s