Les inséparables (2018)Résultat de recherche d'images pour "les inséparables hebertot"

Une pièce de Stéphane Archinard

et François Prévot-Leygonie

Mise en scène de Lasdislas Chollat

Avec Didier Bourdon, Valérie Karsenti,

Thierry Frémont, Pierre-Yves Bon et

Elise Diamant

À partir du 24 Janvier 2018

Au Théâtre Hébertot (75)

Gabriel Orsini (Didier Bourdon), artiste mondialement connu, n’arrive plus à produire depuis quelques temps. A l’approche de ses 50 ans, il hérite d’un atelier artistique à Montparnasse dans lequel il vient d’investir avec son agent (Thierry Frémont) et son fils Abel (Pierre-Yves Bon), trader à New-York qu’il ne voit jamais. Ce que Gabriel ignore, c’est que ce leg va l’obliger à se confronter à son héritage familial. Au dessus de cet atelier plane le souvenir de Samuel Orsini (joué également par Didier Bourdon), son grand-père.

Depuis quelques années, le théâtre privé délaisse son image de pourvoyeur de théâtre de boulevard pour proposer des pièces aux thèmes traditionnellement attribués aux centres nationaux. Cela a toujours été plus ou moins le cas mais, dans la tête du public, têtes d’affiche rime avec rafales de rire. C’est une erreur ! Le Théâtre Hébertot nous prouve encore une fois que qualité, profondeur, émotion et comédiens « bankable » sont totalement compatibles.

Si le texte de Stéphane Archinard et François Prévot-Leygonie ne brille pas par une originalité folle, il compense avec une maîtrise admirable de la palette des émotions. On peut regretter que chaque « rebondissement » de l’intrigue soit facile à anticiper, mais ce n’est pas le cœur du projet de faire quelque chose de pleinement original. Cette histoire d’héritage familial touche et rappelle que nous sommes le résultat des actions de nos ancêtres.

La mise en scène infiniment cinématographique de Ladislas Chollat apporte une poésie à l’ensemble. Le décor du duplex est sur une plateforme tournante, permettant différents angles de vue sur les décors, les accessoires et les personnages. Il peut ainsi jouer sur ce qui est visible de la salle ou non. A chaque changement de scène ou d’époque, le décor pivote et figure une spirale temporelle. On reste pantois face à un écran de fond de scène qui s’avère totalement inutile. Cependant, l’ensemble est malin, bien pensé et porte le texte.

Mais ce qui supplante le tout, c’est la force de jeu des comédiens. Didier Bourdon éblouit dans son double rôle. Il incarne de façons très différentes Gabriel et Samuel tout en créant un lien. Il fait la preuve de sa profondeur de jeu dans tous les registres. Si sa gamme comique n’est plus à prouver et trouve son paroxysme dans une scène de portrait hilarante, il campe également un personnage bourru et dont les repères s’effondrent. Il serait bon que le cinéma commence à lui offrir de vrais rôles dramatiques dans lesquels il pourrait briller.

Valérie Karsenti émerveille encore une fois en faisant la démonstration qu’elle est une comédienne capable d’endosser toutes les identités. Son personnage, dont nous tairons la nature pour conserver la surprise, est bien loin des rôles télévisuels dans lesquels le grand public la connaît. De la voix à l’attitude, elle se met au service du rôle. Elle rayonne, est toujours juste et captive le regard.

Thierry Frémont, pour sa part, joue très fin un rôle qui s’avère très compliqué. Il n’a que peu d’éléments dans le texte pour s’appuyer, et il serait facile de sombrer dans la caricature quand il s’agit de jouer un agent homosexuel maniéré. Il ne tombe jamais dans ce piège : il évoque plus qu’il ne montre. Il faut une vraie maîtrise de son art pour ne jamais sombrer.

Ce spectacle est une belle occasion de passer un bon moment !

Un article de Florian Vallaud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s