Cherchez la faute !

D’après La Divine origine de Marie Balmary

Mise en scène par François Rancillac

Avec Danielle Chinsky, Daniel Kenigsberg,

Frédéric Révérend

Du 12 au 23 Décembre 2017

Et du 9 au 21 Janvier 2018

au Théâtre de l’Aquarium (75)

Il y a des textes qui sont ancrés dans la mémoire collective. On les connaît tous par cœur. Du moins, on croit les connaître sans parfois même les avoir lus. La tradition orale les transmets de génération en génération et personne ne questionne plus rien. C’est le cas du plus grand best-seller tous siècles confondus : La Bible. Seuls quelques passionnés professionnels, les exégètes, se penchent encore sur le texte. Ils partent du principe qu’on a toujours pas réellement saisi les tenants et les aboutissants de ce qui est écrit. Chaque nouvelle traduction de l’hébreu apporte son lot de nouvelles interprétations. François Rancillac, directeur du Théâtre de l’Aquarium, a pris l’heureuse décision qu’il était temps de faire un point.

Les spectateurs sont donc invités à se réunir autour d’une table où trois exégètes se disputent sur la question de la « faute » originelle. L’idée est qu’il n’est jamais question de « faute » dans la Genèse. Une heure durant, nous allons être amenés à reprendre le texte et assister à une analyse scrupuleuse et ludique. Nous sommes emportés dans une enquête qui bousculera beaucoup de nos a priori.

Par son dispositif de mise en scène, François Rancillac bouscule les habitudes du public. Il l’intègre à la scénographie et casse la rupture conventionnelle scène / salle. Dès lors, le spectateur est appelé à rester actif. C’est d’ailleurs le seul moyen de profiter pleinement de ce qui nous est offert : rester actif et écouter attentivement la réflexion qui se développe au cours de cette heure dense. Le spectacle s’adresse au plus grand nombre : il est érudit et ludique, complexe mais pas compliqué. Peu importe la confession, c’est le texte qui importe. Les croyants y trouveront des choses, les athées y verront une étude de texte passionnante.

Le spectacle est porté par trois comédiens investis qui incarnent tellement leur personnage, qui porte leur propre prénom, qu’il est souvent difficile de se rappeler qu’on est dans un spectacle. Ils font même, à l’occasion, participer le public au jeu. Le lien qui s’établit alors est rare et le spectateur se prend au jeu de feuilleter le corpus de texte qui lui est confié pour mener lui aussi l’enquête.

Cherchez la faute ! est un spectacle ludique, éloquent et d’une richesse enthousiasmante. Ce serait une erreur de s’arrêter à son sujet tant il dépasse la dimension purement religieuse. C’est une enquête passionnante et une redécouverte d’un texte fondateur aux interprétations multiples.

Un article de Florian Vallaud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s