Guillermo Guiz a un bon fond

Un spectacle de et avec Guillermo Guiz

Du jeudi au samedi à 20 h

Au Point-Virgule (75)

Cela fait maintenant plus d’une dizaine d’années que le stand-up s’est fait une place sur les scènes françaises et ce n’est pas prêt de s’arrêter. La relève est déjà là, comme nous vous en parlions il y a peu avec Remise en question ( https://culturotopia.com/2017/11/22/contre-la-deprime-du-dimanche-soir/ ). Le Point-Virgule, vivier de talents depuis toujours, propose une programmation riche en futures stars de l’humour. Guillermo Guiz fait, sans conteste, parti des incontournables tant il maîtrise son art avec une virtuosité rappelant les meilleurs du genre.

Il entre en scène avec un air nonchalant. Il a fait la file d’attente avec son public en ce vendredi soir frigorifiant. C’est comme cela dans les petites salles où les spectacles s’enchaînent. La salle est comble, elle ressortira comblée. Guillermo Guiz annonce la couleur : son spectacle ne sera pas à mettre entre toutes les oreilles. Un enfant de 9 ans est dans la salle. Il va en apprendre des choses durant cette heure de rires ininterrompus. De la première fois avec des prostituées au terrorisme en passant par les pédophiles belges, l’artiste passe ces sujets au rouleau-compresseur de son humour acide.

Le style Guillermo Guiz est piquant. Il peut sortir les pires horreurs avec une décontraction impressionnante. Contrairement à beaucoup de ses collègues qui s’excusent d’un « c’est pour rire » à chaque vanne limite, il enchaîne sur une autre. Sa tête de gentil garçon et le contrat passé avec le public font le reste. On est là pour dépasser le politiquement correct, on en aura pour notre argent. Cet homme est une mitraillette de l’humour. Chaque phrase est une vanne et chacune atteint son but. Il vise juste. Quand il prend un peu plus de temps pour placer sa blague, c’est que la rythmique est importante pour la chute. Il y a du Baptiste Lecaplain dans sa vivacité. L’heure de spectacle est dense et riche en fous-rires.

Nous ne pouvons que vous conseiller de vous ruer au Point-Virgule pour découvrir celui qui sera bientôt un de ceux avec qui il faudra compter. Guillermo Guiz ne prend pas son public pour des idiots et n’éprouve pas le besoin de lui préciser qu’il s’agit de second degré. Dès lors, tous les délires sont permis. Le succès est au rendez-vous, et il est mérité.

Un Article de Florian Vallaud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s