Les MonstrueusesRésultat de recherche d'images pour "les monstrueuses"

de et avec Leila Anis

mise en scène Karim Hammiche

Jusqu ‘au 2 Décembre 2017

A La Maison des Metallos (75)

Dans le Cadre de « Focus femmes »

Certaines œuvres tombent à point nommé par des hasards de calendrier. Si les sujets qu’elles traitent sont intemporels et importants, elles prennent un éclairage différent par ce qui préoccupe la société au moment où elles sortent. Entre les scandales sexuels et le débat autour de l’écriture inclusive, la question de la condition de la femme prend une nouvelle ampleur. C’est dire si le spectacle de Leila Anis, présenté en ce moment à la Maison des Métallos (Paris 11), trouve une résonance particulière.

Une jeune femme française en 2008 apprend par un laboratoire médical qu’elle est enceinte. Elle s’évanouit. A l’hôpital, elle va revisiter les femmes de sa lignée. De la France au Yemen, elle nous fait voyager à travers le temps pour découvrir ces mères envahies par leur « monstre ».

Alors que le public entre dans la salle, Leila Anis déambule sur scène. La narratrice est déjà en place. Mais rien ne prépare à ce qu’on va voir. Les lumières s’éteignent, elle s’anime. La comédienne déploie son art et son texte. Avec une scénographie réduite à son minimum, le texte trouve une place de choix. Sa poésie exige de prendre le temps de l’écouter pour entrer dans sa mécanique. Mais quand on y est, le plaisir est total. La langue enchante, elle transporte. Elle monte en puissance au long du spectacle pour finir dans une explosion puissante.

Leila Anis surprend par son énergie et sa capacité à incarner différents personnages avec une justesse et une finesse exemplaire. Bien qu’elle soit épaulée sur scène par Karim Hammiche qui joue son médecin, l’essentiel du spectacle repose sur elle. Elle emporte le public dans son histoire complexe et la rend intelligible. Sa palette de jeu et d’émotion est variée et elle joue sur le fil tel un funambule.

Les Monstrueuses est une pièce poétique, fine et puissante. Elle dresse le portrait de femmes toutes plus passionnantes les unes que les autres et répond à la question de l’héritage de l’instinct maternel. Les actes de nos ancêtres nous définissent et c’est en les comprenant qu’on parvient à les dépasser. On ressort léger de ce spectacle avec l’impression d’avoir vécu une belle histoire et d’avoir rencontré de belles personnes. Vous avez jusqu’à la fin de la semaine pour profiter de ce beau moment.

Un article de Florian Vallaud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s