Opération Casse-noisette 2.

Film d’animation – USA

Réalisé par Cal Brunker

Sortie en salles le 25 Octobre 2017

Quelques mois après l’annexion par les rongeurs du parc d’un petit commerce de noix en faillite, la vie semble belle pour Roublard l’écureuil et ses amis. Les réserves du magasin pourvoient à leur besoins, même s’il perdent peu à peu leurs instincts. Mais quand une banale erreur de chaudière fait sauter leur paradis, les animaux vont devoir retourner cueillir leur subsistance dans le parc… Un parc que le maire Muldoon veut raser pour y élever un parc d’attraction. Cette fois, la guerre est déclarée.

Succès relativement inattendu à sa sortie en 2014, Opération Casse-noisette nous contait les aventures d’une bande de rongeurs aux prises avec des gangsters, sorte de chassé-croisé loufoque où les écureuils convoitent le magot en noix d’un magasin servant de couverture, parasitant sans le vouloir les opérations des braqueurs qui ont jeté leur dévolu sur le magot de la banque voisine. L’ensemble quoique sympathique pêchait par un rythme un peu bancal et pléthore de personnages pas forcément très charismatiques. Autant dire que sans les 120 millions de dollars rapportés (pour 24 millions investis), une suite avait peu de chance de voir le jour. Un projet d’autant plus difficile à justifier qu’il n’appelait aucune suite.

On ne se trompera pas en supposant qu’Opération Casse-noisette 2 est une suite opportuniste. Tout semble concourir à tirer cette conclusion. Lancer comme base une explosion de chaudière pour casser le bonheur somme toute parfait (quoique consumériste) de ces animaux et les renvoyer dans leur parc, avant de les confronter à un capitaliste outrancier et sans scrupules comme seules les 80’s ont été capables d’en imaginer sans rougir, nous sommes clairement en face de raccourcis scénaristiques faciles. Au point que certains voient dans le maire Muldoon, une caricature de Donald Trump, autre raccourci qu’on pourra qualifier de très simpliste. Même si le cupide Muldoon rappelle nécessairement les pires errements d’un capitalisme sauvage que seuls des hommes comme Trump peuvent encore vanter en pleine lumière, le simple visionnage suffit à écarter toute velléité de discours politique. Les auteurs ne s’y sont sans doute pas risqués. Difficile de jouer la carte de la caricature quand son processus créatif relève lui-même de la caricature.

Néanmoins on peut être opportuniste et faire les choses bien. Certes, on pourra regretter le machiavélisme de Raton (véritable antagoniste du premier opus), largement plus ambitieux qu’un Muldoon plutôt rigolo, cupide jusqu’au ridicule et assez stupide pour déclarer une guerre à des écureuils. Le défaut de charisme des personnages est toujours aussi prégnant, mais du point de vue du rythme, il est évident qu’Opération Casse-noisette 2 s’est mis une pile, et une bonne. Les gags fusent à une fréquence impressionnante, et même si certains datent des grandes heures du cartoon (Roublard et ses boîtes au lettres), d’autres n’hésitent pas à jouer avec les codes des films d’animation classiques (Roussette sans cesse interrompue alors qu’elle tente de chanter sa joie de retrouver son parc). L’interprétation française est impeccable et sert le tout avec brio. On aurait peut-être apprécié que le personnage de Mr Feng, la souris blanche adepte du kung-fu et interprétée par Jackie Chan, ait hérité d’une voix française digne de Michel Leeb.

Situé au croisement improbable de la guerre des tanukis du Pompoko de Takahata et d’un cartoon de Tex Avery étiré sur 1h30, Opération Casse-noisette 2 est le premier signe de vie que nous a donné le cinéma d’animation en ces vacances de la Toussaint et auquel nous avons pu assister. Il a beau épaissir un récit faiblard par de multiples messages écologistes et de coopération, il parvient tout de même, par un sens aigu du gag et du rythme, à rester léger, nerveux et amusant de bout en bout. Un authentique film pop-corn.

Un article de GBP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s