La Vraie Vie (2017)

Un album de Bigflo et Oli

Sortie le 23 Juin 2017

Chez Polydor et Universal

Aujourd’hui, et une fois n’est pas coutume, nous allons vous parler d’un album de Rap… Oh mon Dieu, du Rap, mais qu’est-ce qui se passe ?

Alors, oui, à la base c’est pas le style de musique que nous écoutons. Cependant, la Culture est diversifiée et éclectique. Elle touche et réunit le Monde et c’est sa force. Avec Culturotopia, nous voulons parler de la Culture avec un C majuscule. La Culture dans son entièreté car celle-ci ne devrait pas être sectorisée ou segmentée. C’est pour cette raison que nous avons décidé de vous parler des étoiles montantes du Rap Français : BigFlo et Oli.

Florian et Olivier sont deux jeunes frères venant de Toulouse. Leur 1er album, « La Cour des Grands » sortis en 2015, a été récompensé d’un Disque de Platine (soit plus de 100.000 exemplaires vendus). Ils sont actuellement les plus jeunes rappeurs a avoir obtenu cette récompense. Et cette fulgurance n’est pas prête de s’arrêter là car, sorti il y a seulement 4 mois, « La Vraie Vie » a déjà dépassé ce seuil et se dirige actuellement vers le Double Disque de Platine.

Ce qui est flagrant lorsque nous les écoutons, en plus de leur débit de Rap qui est impressionnant, ce sont les textes. Chaque morceau est méticuleusement écrit. Chaque mot est mûrement réfléchi. Chaque situation est décrite au détail près afin de pouvoir nous transporter dans leur univers. Et contrairement à ce qu’ils disent dans leur titre « Personne », nous écoutons les textes et nous vous invitons à faire de même.

« La Vraie Vie », titre de l’album mais également du morceau d’ouverture, porte bien son nom. Ils nous expliquent ce qu’ils ont fait avant de réussir. Ce qu’ils font maintenant. L’accueil du public mais également celui de la profession qui ne les prenait pas au sérieux et qui les a rejeté, comme Orelsan qui a refusé un Featuring sur leur album. Ils nous parlent de leur vraie vie, de ce qui les entoure. Ils dédient leur création à leur famille, leur fans, ceux qui se sentent seuls, « ceux qui galèrent avec leurs crédits ».

Ils racontent leur vie, mais aussi leurs défauts, et par la même occasion, les nôtres. Dans « Salope », il est question du jugement des autres. Du jugement que l’on émet sans connaître. Des mots que l’on lancent sans se soucier de leurs retombés et de leurs conséquences.

Avec « Dommages », on rentre dans le domaine des regrets. Ce que l’on pourrait faire, mais que finalement nous remettons à plus tard… pour finalement ne jamais le réaliser. Ces choses que l’on abandonne par lâcheté, timidité ou procrastination. Mais au final, il est trop tard.

Avec quinze pistes pour une durée d’album de 1h20 BigFlo et Oli se donnent à fond et prouvent qu’ils veulent du travail bien fait, du travail de fond. Et c’est une réussite.

Ils nous raconte la vraie vie. La leur. La nôtre.

Ils ont du talent. Indiscutablement.

Les mots ont un sens. Les images sont réelles. Leur Rap est beau. Leur écriture est brute.

Ils sont là et comptent bien rester. Et c’est tout le mal qu’on leur souhaite.

Un article de Quentin Gabet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s