Les Sœurs Fox – Esprits, êtes-vous là ? (Tome 1 / 2),

Bande-Dessinée

Grégory Charlet (Dessin) et Philippe Charlot (Scénario)

Sortie en Mai 2017

Hydesville (État de New York), 1848. Dans une petite ferme réputée hantée, Margaret et Kate Fox semblent établir le contact avec un esprit. L’événement se répand dans la région comme une traînée de poudre et la population afflue pour s’entretenir avec les morts. S’évertuant à faire plaisir aux visiteurs autant qu’à leurs parents, les sœurs Fox n’osent pas avouer la supercherie. Mais s’agit-il seulement d’une supercherie ?

Avec Les Sœurs Fox, Grégory Charlet et Philippe Charlot adaptent en bande-dessinée l’une des plus grandes supercheries de tous les temps. Malgré qu’elle fut maintes fois prise en défaut, elle donna tout de même naissance à l’un des courants les plus controversés, le spiritisme, qui prétend entrer en contact avec le royaume des morts par le biais de méthodes plus ou moins élaborées. Né en 1848, le mouvement a rapidement prospéré avec les sœurs Fox jusqu’à leur mort, et continue aujourd’hui encore d’avoir ses adeptes malgré les multiples confessions (et rétractations) reconnaissant la supercherie. L’histoire de Margaret et Kate Fox se révèle relativement bien documentée, et Charlot utilise cette matière avec brio, relatant la vie et l’œuvre des deux sœurs avec une justesse tout en rajoutant juste ce qu’il faut de mystère pour instiller le doute dans l’esprit du lecteur. Le fameux « Monsieur Pied fourchu », avec lequel prétendent converser les deux sœurs, n’est-il réellement qu’un produit de leur imagination ? Il s’agit de la principale question qu’on se posera, bien qu’elle ne soit apparemment pas le propos de l’auteur.

Les Soeurs Fox est un récit sur le mensonge et la manipulation. Ce qui démarre comme une simple blague destinée à effrayer une mère facilement impressionnable prend alors des proportions délirantes. Mais comment s’extraire du mensonge dès lors qu’il vous apporte ce que vous voulez ? Plus difficile encore quand ceux qui en profitent acceptent tacitement son existence, en récoltent les fruits mais n’en assument pas la charge. Ainsi, afin de faire plaisir à la fois à une population majoritairement angoissée par « l’après » et à leurs différents manipulateurs tirant profit de leur « talent », Margaret et Kate s’enfoncent dans leurs mensonges comme dans des sables mouvants. Et la construction des personnages est telle qu’on ne peut s’empêcher de compatir à leur sort.

Sympathique lecture que ce premier tome des Soeurs Fox. Alors qu’il aurait été facile d’accentuer le fantastique et faire de l’histoire de Margaret et Kate un énième récit de fantômes, Philippe Charlot nous livre ici un récit poignant et mystérieux, certes parfois un peu abrupt dans les transitions, servi à merveille par le trait et les tons sépia de Grégory Charlet. Aucun doute que le tome 2 saura achever en beauté ce que ce tome 1 a su très bien démarrer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s