Il y a 25 ans, un nouveau parc d’attractions ouvrait ses portes à l’Est de Paris. Ce n’était pas le premier mais sa force de séduction était immense. Il fascinait les uns, outrageait les autres. Pour ses opposants les plus fervents, il faisait céder le dernier rempart à l’invasion de la culture américaine en France. Son nom ? Il a évolué au fil des ans et de l’image qu’il voulait renvoyer : Eurodisney, Disneyland Resort Paris et enfin simplement Disneyland Paris. Le parc s’est étoffé, offrant toujours plus d’attractions, de spectacles et même une nouvelle zone : le Walt Disney Studio. Cependant, pour les vieux de la vieille dont je fais parti, il y a des points fixes. Des attractions qui nous ramènent 25 ans en arrière, à l’époque où nous découvrions cet univers avec nos yeux d’enfant émerveillé. Small World et son air entêtant, Big Thunder Mountain, Phantom Manor : autant d’aventures qui n’ont pas pris une ride depuis l’ouverture.

Et il y a celles que la direction a décidé de faire évoluer. Nous saurons seulement en Juillet prochain si l’intégration de Jack Sparrow dans Pirates des Caraïbes est pertinente et n’a pas pour seul objectif de capitaliser sur la sortie prochaine du cinquième opus. C’est la même question qu’on était en droit de se poser à propose de la refonte du cultissime Star Tours. Durant 24 ans, le visiteur embarquait à bord d’un starspeeder piloté par le robot débutant Rex et se retrouvait en pleine attaque de l’Étoile Noire. Cette attraction dynamique utilisant un simulateur de vol ne désemplissait pas. Disneyland Paris a pris pourtant la décision de la moderniser et nous offre, après plus d’un an de travaux, sa nouvelle mouture sobrement intitulée : Star Tours : l’aventure continue.

Située au même emplacement que l’ancienne, cette nouvelle version s’inscrit dans une volonté de faire de Discoveryland la nouvelle zone Star Wars, incluant par la même occasion le futur Hyperspace Mountain. Un nouvel espace nommé Starport permettra aux visiteurs de rencontrer le seigneur Vador. Si la file d’attente de l’attraction est assez similaire à la précédente, elle est assez grande pour garantir des heures d’attente en intérieur. Afin d’occuper le visiteur et réduire son impatience, l’accent a été mis sur la thématisation enchaînant les clins d’œil aux univers Star Wars et Disney. Une surprise pour les plus fidèles se cache même au sein d’une salle.

L’aventure présente deux nouveautés majeures : l’utilisation de la 3D et les voyages temporels. Si le parc est assez coutumier de la technologie 3D avec Ratatouille ou bien avant Chérie, j’ai rétréci le public et Captain Eo, ils l’utilisent ici afin de renforcer l’immersion dans le voyage et faire oublier que nous ne sommes que dans un simulateur. Auparavant, les sensations étaient principalement physique avec les mouvements de la cabine. Dorénavant, les lunettes jouent aussi avec votre perception visuelle. Les effets en sont alors décuplés et ce que nous voyons devient encore plus crédible. Un immense travail a été également été opéré sur les mouvements de la cabine qui s’avèrent plus souples et fluides. L’expérience devient alors intense et éprouvante. Les témoignages de nausées sont nombreux et cela indique qu’elle n’est pas conseillée à tous.

Si les concepteurs se sont cantonnés à deux séquences par voyage (ce qui est largement suffisant aux vues de l’intensité), il existe 70 combinaisons possibles générées aléatoirement par la cabine. Autant de possibilités de ne pas vivre la même aventure à chaque fois. Les principales planètes de la saga sont visitées et nous pouvons assister à l’apparition de nombreux personnages.

Il est donc clair que le retour de Star Tours est une réussite en tous points. Sa réouverture à l’occasion du lancement des festivités des 25 ans ne manquera pas de faire l’événement, et il faudra vous armer de patience pour espérer en profiter.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s