La Fête Givrée

Chapparal Theater, Disneyland Paris

Reprise à partir du 11 Novembre 2016

« L’hiver s’installe doucement dans la nuit, la neige est reine à son tour… » Aux premières notes de ce qui est devenu un tube planétaire inattendu, les parents frissonnent. La sueur leur monte au front et l’angoisse les étreint. Il faut dire que depuis qu’ils ont des enfants, ils connaissent bien les rengaines obsessionnelles de leurs bambins. Mais rien ne les préparait à cela. Bien que sorti il y a deux ans, La Reine des neiges reste un succès indétrônable qui a ravagé le box office. Il s’agit encore aujourd’hui de la la plus grosse réussite des studios Disney depuis longtemps. Il a même obtenu en quelques mois seulement le statut de film culte tant il est devenu incontournable. Petits et grands ont encore dans la tête les chansons du films, « Let it go / Libérée Délivrée » en tête. Il était donc normal que les parcs Disneyland se mettent à la page et proposent une attraction autour du film. C’est chose faite pour le parc parisien qui propose un spectacle musical interactif : « La Fête givrée ».

Depuis l’ouverture du resort francilien en 1992, les spectacles musicaux avec des personnages maison offrent un complément agréable aux différents manèges. De La Belle et la bête à Tarzan ( en passant par des créations originales), Disneyland a toujours mis les moyens techniques et financiers pour prolonger la magie sur scène. S’ils ont patienté quelques années après l’arrêt de Tarzan pour éponger un peu le coût financier de ces productions, ils nous reviennent en pleine forme avec cette fête givrée qui, si elle ne brille pas par une débauche de moyens, compense avec une énergie et une inventivité qui rendent le tout agréable.

Le spectateur entre dans le Chapperal Theater et est immédiatement plongé dans le royaume d’Arendelle. Trois écrans et un décor hivernal composent le décor. Si l’été était au rendez-vous, cela apporterait une fraîcheur bienvenue. Le public, essentiellement composé de familles, semble fébrile. Puis le spectacle démarre et c’est parti pour une vingtaine de minutes de karaoké géant à un rythme soutenu. Les chanteurs-danseurs, rapidement rejoints par Ana, tiennent le spectacle par leur énergie et leurs nombreuses incursions dans la salle. Ils dansent et chantent au milieu des spectateurs, jouant même avec un ballon de plage sur le titre d’Olaf. Mais la vraie débauche de mise en scène est atteinte sur le final avec la chanson-phare avec des effets dignes d’un bouquet final de feu d’artifice.

S’il fallait trouver un défaut majeur à ce spectacle familial, il se trouverait surtout au niveau de l’intrigue. Il est évident qu’il ne faut pas attendre d’un spectacle de vingt minutes les mêmes développements et surprises narratives que pour une production d’une heure trente. Cependant, tout est réduit à son strict minimum, et même le postulat de départ n’est qu’un prétexte. Ana souhaite organiser une surprise chantée pour l’anniversaire d’Elsa et le public joue le rôle du chœur. Et c’est à peu près tout. On ne bougera pas de cela et les interventions des personnages connus sont réduites à de simples apparitions sensées suffire aux spectateurs. Il est dommage de ne pas les avoir plus impliqués dans le spectacle.

Toutefois, ce n’est là qu’une analyse a posteriori et, en vérité, l’énergie et la sympathie du tout l’emportent au final. Il est également très malin de la part de Disney d’avoir intégré la notion d’interactivité qui fait tomber le 4ème mur traditionnel du théâtre et apporte un vrai plus au spectacle. Quoi de plus mignon que de voir les enfants chanter avec passion les airs qu’ils entendent habituellement seuls chez eux ?

En résumé, ce spectacle est une vraie réussite malgré quelques faiblesses qu’on excuse vite. Il est représenté plusieurs fois dans la journée en version française et anglaise durant tout l’été. Sachez également que le parc a ajouté depuis le 2 Juillet un autre show à son répertoire au Walt Disney Studios, Mickey et le magicien. Nous en parlerons plus largement ici même dans quelques jours. Tant de raisons de rester de grands enfants !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s