Et non, cher lecteur, je ne vais pas essayer de vous faire croire que nos quelques jours d’absence sont dus à un déplacement jusqu’à La Mecque des geeks en tout genre : le Comic Con de San Diego qui se tenait jusqu’à dimanche. Tout le monde le sait, cet événement est l’occasion pour les cosplayers de sortir leur costume de Spock du placard et d’aller draguer sans vergogne de jolies filles ayant la même passion.  Mais c’est surtout l’occasion pour les studios de faire baver leurs fans avec des bandes annonces et teasers tous plus fabuleux les uns que les autres. Et de ce point de vue, le grand gagnant de cette année est sans conteste DC Comics. Leur concurrent de toujours Marvel ayant pris beaucoup d’avance dans le développement d’un univers cinématographique cohérent et connecté, l’autre géant du comics (qui a dans son giron des personnages aussi emblématiques que Superman et Batman) ne pouvait pas rester sur le carreau. Alors que leurs séries télévisées Flash et Arrow cartonnent et qu’on attend pour la rentrée Legends of Tomorrow et Supergirl, il fallait absolument profiter de l’absence de Marvel lors de ce Comic Con pour frapper un grand coup et le terrasser avec deux bandes annonces qui ont propulsé les prochains films DC au top des films les plus attendus de ……….. 2016 (oui, il faut être patient !). Mais une fois le soufflé retombé, que pouvons-nous dire de ces bandes annonces qui ont affolé la toile.

Batman Vs Superman Vs Avengers

Quand Zack Snyder sort l’artillerie lourde, c’est un vieux diesel. Il a besoin de 3’30 d’images pour poser son propos et susciter l’envie. Heureusement que d’ici à la sortie du film il n’y a pas de nouveau Comic Con, sinon on aurait le droit à une bande annonce de 15 minutes. Je sais, je suis moqueur. Mais penser que DC et la Warner, qui gère l’univers cinéma au même titre que Disney gère celui de Marvel, avaient besoin de rassurer quant aux ambitions du projet n’est pas totalement absurde. En effet, beaucoup de commentateurs restaient sceptiques sur la viabilité d’un tel sujet et ce n’était pas le court teaser déjà dévoilé qui pouvait créer l’enthousiasme. Rappelons à toute fin utile que Man Of Steel, du même réalisateur, avait été une déception pour le public. Il fallait donc frapper un grand coup et cela exigeait selon eux de faire plus long.

On nous promet donc pêle-mêle :

_ un Batman super énervé contre Superman qui, si je comprends bien, aurait détruit une tour Wayne pendant son combat contre Zod dans Man Of Steel

_ une continuité de la métaphore christique entourant notre kryptonien préféré (ce qui est une bêtise absolue mais j’y reviendrai très prochainement dans un dossier consacré au personnage dans ses adaptations audiovisuelles). Sans compter que sa mère lui dit qu’il ne doit rien à cette planète et qu’on peut en déduire qu’ils devraient être contents d’avoir quelqu’un d’aussi généreux qui les sauve sans rien demander en retour ( si vous vous souvenez du teaser précédent, il y a tout de même des statues érigées à son effigie).

_ un Lex Luthor avec des cheveux, qui semble être un mix entre celui de la série Smallville pour l’aspect général et celui de Gene Hackman dans le premier film pour la perruque pas crédible.

_ une Wonder Woman dont on ne comprend pas ce qu’elle vient faire dans ce combat d’ego entre deux personnages qui ne semblent pas ici avoir de motivations réelles à se taper dessus sinon le fait de faire un grand film où tout explose. Au moins, les fois où cela arrive dans les comics, la querelle est logique et pleinement justifiée. Pour en revenir à Wonder Woman, elle n’est visiblement là que pour justifier le sous-titre du film : L’aube de la justice. Voyez par là une allusion « subtile » – gros clin d’œil – à la création de la ligue des Justiciers dont ce film fonctionne comme un préquel.

Car oui, tout ceci n’est qu’une excuse pour préparer le terrain au film de la Justice League, prévu pour 2017. DC et la Warner ont assisté au succès colossal du premier film Avengers, et ils se sont dit qu’ils voulaient le leur. On ne peut pas les en blâmer : Justice League est une licence de qualité qui mérite son passage au cinéma. Mais mérite-t-elle qu’on en fasse n’importe quoi ? Marvel a introduit chacun de ses personnages dans un film séparé pour les présenter au spectateur proprement, et seulement après, ils ont décidé de les réunir au sein d’un même film. Ce qui permettait à Joss Whedon d’entrer dans l’action directement. Ici, Warner veut créer une continuité sans les films qui permettent de connaître les personnages (hormis Man of Steel). Certes, nous connaissons déjà Batman mais nous ne savons rien de la version qui va nous être présenté : dans quel univers évolue-t-il ? Quels méchants a-t-il déjà affronté et ont forgé son caractère ? Si la bande-annonce nous présente une armure avec une inscription du Joker, est-ce significatif ou seulement un élément conçu pour exciter les fans ? Et je ne parle même pas de Wonder Woman et d’Aquaman (totalement absents de la bande annonce), dont nous ne savons rien. Les images présentées au Comic Con promettent énormément de moments épiques mais est-il concrètement possible de mettre tout ceci dans un film de moins de 3 heures sans faire de raccourcis gênants ?

C’est le gros problème de Warner et de la licence menée par Zack Snyder : ils n’ont aucune conscience du matériau avec lequel ils travaillent et ne comprennent pas que terrasser la concurrence en faisant un film plus sombre et violent visuellement n’est pas une fin en soi. Ce qui différencie intrinsèquement Marvel et DC dans le domaine des Comics est que le premier reste à la surface des événements, là où le second va chercher profondément dans les caractères de ces personnages. Ce qui devrait être une force, Snyder semble encore une fois le camoufler derrière un résultat purement visuel et vide de fond. Cette bande annonce en est l’exemple type, et encore une fois ce film ne se présente pas sous les meilleurs augures. S’il sera certainement un divertissement valable, il ne devrait pas marquer un tournant dans le traitement du super héros comme l’a été The Dark Knight en son temps. D’autre part, il est assez facile de terrasser un ennemi qui n’est pas là, Marvel ayant été absent de cette convention. Reste le second film DC présenté, Suicide Squad, qui nous a proposé un teaser assez intriguant mais qui ne nous en montre pas encore suffisamment pour qu’on puisse se prononcer. De là à penser que DC ne reste leader que sur les séries pendant encore quelques années…

article rédigé par FV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s