A l’heure où j’écris ces lignes, qui inaugureront, je l’espère avec panache, ce site voué à couvrir la variété que peuvent nous offrir chaque jour l’art et la culture, une série occupe l’esprit de très nombreux spectateurs du monde entier : Game of Thrones. Si vous ne faites pas partie des millions de personnes qui se soucient des intrigues politico-meurtrières de Westeros, il est en revanche fort peu probable que vous n’en ayez jamais entendu parler. Avec son statut de série la plus regardée et la plus téléchargée illégalement, la saison 5 de la fiction phare du tout-puissant network américain HBO est plus que jamais sous le feu des projecteurs. Si j’en parle ici, ce n’est pas tant pour la série en elle-même (la saison est toujours en cours et j’aurais largement le temps d’en reparler) mais pour les questions qu’elle soulève quant à l’évolution de notre relation aux œuvres de fictions, et aux séries plus particulièrement. Nous nous pencherons aujourd’hui plus précisément sur la question sensible du téléchargement illégal. Si cette question est commune à toutes les séries ayant une large base de fans à travers la planète, elle s’est cristallisée après un événement qui a touché Game of Thrones à quelques jours du démarrage de cette saison.

https://i2.wp.com/www.journaldugeek.com/files/2015/03/game-of-thrones-saison-5-poster-teaser1.jpg

Alors que la tension était à son comble et que HBO faisait monter la pression à grand renfort d’affiches et de bandes annonces tonitruantes, les 4 premiers épisodes ont fuités sur le net et ont immédiatement été téléchargés par des millions d’internautes. Mon but n’est pas de porter un jugement envers le téléchargement en tant que tel (j’ai moi-même été un fervent partisan de la licence globale afin que les artistes récupèrent un peu du fruit de leur labeur). Je me pose plutôt la question de sa pertinence à l’heure actuelle. En effet, l’argument majoritaire qui a été avancé pendant des années est le décalage de la diffusion française. Il fallait attendre parfois plus d’un an pour pouvoir avoir la suite des aventures de ses héros préférés. Et si on espérait avoir le choix de la langue, c’était raté. C’était VF et rien d’autre ! Ce n’était pas forcément un choix des programmateurs mais plus une contrainte technique étant donné que seule l’émergence de la télévision numérique a permis la diffusion des versions multilingues. Il fallait alors attendre longtemps pour espérer entendre la voix de ses acteurs favoris sur support dvd.

Mais plusieurs révolutions sont passées par là : l’apparition de la Version Multilingue et surtout l’émergence de chaînes à péage comme OCS ou Canal +. C’est d’ailleurs cette dernière qui a ouvert la voie en réduisant le délai entre la diffusion américaine et la diffusion française. En effet, la dernière saison de Desperate Housewives a été mise à l’antenne seulement 6 mois après son démarrage aux Etats-Unis. Puis ce fut la mise en place du US+24 sur de nombreuses plateformes qui proposèrent les épisodes en VOSTFR le lendemain de leur diffusion US. Ce genre de pratique n’est pas l’apanage que des services payants, même s’ils disposent d’une plus grosse force de frappe servie par des budgets conséquents. En 2013, France 4 crée l’événement en diffusant en simultané avec la BBC l’épisode spécial du 50ème anniversaire de Doctor Who. OCS enfonce le clou en diffusant chaque semaine en direct l’épisode de Game Of Thrones et en replay à tout moment, pour un peu moins de 13 euros par mois. Même si on le sait moins, les chaînes historiques ne sont pas en reste et une grande majorité des séries sont disponibles en US+24 : Arrow, The Flash, Grey’s anatomy, Gotham (TF1VOD dont les tarifs sont plus élevés à 1,99€ l’épisode), Castle (Itunes qui fait des packs pour la saison au prix d’un coffret dvd habituel) et bien d’autres encore.

https://i1.wp.com/www.journaldugeek.com/wp-content/blogs.dir/1/files/2014/04/OCS_logo_rvb.jpghttps://i2.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/3/33/MYTF1VOD.png https://i0.wp.com/ww1.prweb.com/prfiles/2011/06/17/8582657/itunes-logo-1.jpg

Où est-ce que je veux vous emmener me direz vous ? Tout simplement à la conclusion qu’on peut comprendre la colère de HBO face à ce piratage massif de leur série phare. Alors que tous les moyens sont mis en œuvre pour permettre la diffusion des séries au plus grand nombre, certains se targuent d’avoir pu les voir en priorité et de plus gratuitement. C’est comme si un voleur déclarait ses larcins à qui voulait l’entendre. Ne soyons pas naïfs, HBO voit surtout de l’argent qui ne tombera pas dans sa poche. Mais je ne peux pas m’empêcher d’y voir un manque de respect manifeste des créateurs et de la chaîne artistique qui produit cette belle histoire. D’une part financièrement, car même si ce n’est pas l’argent qu’on donne à OCS qui est reversée directement aux producteurs et scénaristes, c’est en revanche celui des droits que paye OCS pour diffuser la série qui le permet. Si le diffuseur achète les droits d’une série à perte parce que personne ne la regarde sur sa chaîne mais en téléchargement illégal, quel intérêt trouverait-il à investir dedans ? Ce seront alors tous les maillons qui casseront uns à uns pour aboutir à l’annulation du show.

D’autre part, c’est le principe même de l’écriture sérielle qui est remise en question. Les scénaristes conçoivent une série faite pour se dévoiler sur plusieurs semaines et vous tenir en haleine. Dès lors qu’on se jette sur les épisodes à la suite, la saveur n’est pas moins bonne mais l’effet et le plaisir en sont moins durables. Cela se mue en plaisir d’avoir l’impression de savoir avant les autres ce qu’il va se produire : un sentiment de supériorité. De là naît un fléau des temps modernes : LE SPOILER. Mais ce sera l’objet d’un prochain édito.

article rédigé par FV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s